Les solutions et traitements contre le ronflement
et l’apnée du sommeil

Comment faire pour venir à bout du ronflement et de l'apnée du sommeil ?

La ventilation par pression positive continue

Le principe de cette méthode consiste à porter un masque durant son sommeil. Ce masque est raccordé à un appareil soufflant de l’air sous pression et permettant ainsi de dégager les voies respiratoires pour empêcher le ronflement et les apnées du sommeil.

La ventilation par Pression Positive Continue a été le premier traitement mis en place contre l'apnée du sommeil dès 1981.

La ventilation par Pression Positive Continue a été le premier traitement mis en place contre l’apnée du sommeil dès 1981.

Prescrit par les médecins uniquement en cas de ronflement très sévère – bien que ce soit, dans la pratique, assez rare – ou de syndrome d’apnée du sommeil, il s’agit à ce jour du traitement le plus efficace et le plus reconnu en la matière.

Mais il reste assez cher, uniquement prescrit par un médecin et n’est pris en charge par la Sécurité Sociale qu’en cas d’apnée du sommeil sévère. De plus, il n’est pas toujours bien toléré par les patients.

En effet, il s’agit d’un appareillage lourd, généralement assez bruyant et contraignant. Il manque un peu de mobilité. Ce qui peut poser quelques problèmes notamment lorsque vous voulez partir en vacances ou devez aller dormir chez des amis ou en famille, par exemple.

L’orthèse d’avancée mandibulaire

Il s’agit du traitement de référence du ronflement et de l’apnée modérée.

Une orthèse d’avancée mandibulaire se présente un peu comme un protège dents qu’utilisent certains sportifs ou une gouttière dentaire. Elle permet de maintenir la mâchoire inférieure et la langue en avant, de manière à libérer les voies respiratoires et laisser l’air circuler librement.

Les orthèses d’avancée mandibulaire sont reconnues par le milieu médical pour leur efficacité contre le ronflement et l’apnée du sommeil.

Il existe des orthèses d’avancée mandibulaire fabriquées en laboratoire ou des orthèses adaptables immédiatement. Parmi ces orthèses il en existe des standards ne s’adaptant pas à vos mesures ou des orthèses offrant un traitement réellement sur mesure.

Les  orthèses fabriquées en laboratoire- peuvent être prescrites par un ORL un dentiste ou un pneumologue et offrent un traitement sur mesure pour un coût variable entre 600 et 900€. Elles ne sont remboursées par la Sécurité Sociale que partiellement si le patient souffre d’apnée du sommeil sévère.

Les orthèses d’avancée mandibulaire adaptables immédiatement sont généralement vendues, sans besoin de prescription, en pharmacie et sur internet pour quelques dizaines d’euros. Il en existe de toute qualité. Toutes ne se valent pas forcement et n’apporteront pas la même efficacité.

A noter que parmi les orthèses d’avancée mandibulaire adaptables immédiatement présentes sur le marché, seule l’orthèse anti-ronflement Oniris offre un traitement réellement sur mesure et a fait l’objet d’une étude clinique rigoureuse et fiable en France qui a prouvé son efficacité contre le ronflement et l’apnée du sommeil.

Il est à noter que l’orthèse d’avancée mandibulaire est communément appelée orthèse anti-ronflement.

La chirurgie contre le ronflement

Plusieurs types d'opérations chirurgicales sont possibles contre le ronflement et l'apnée du sommeil. Elles sont néanmoins de moins en moins pratiquées.

Plusieurs types d’opérations chirurgicales sont possibles contre le ronflement et l’apnée du sommeil. Elles sont néanmoins de moins en moins pratiquées.

Dans certains cas, une opération chirurgicale contre le ronflement peut être envisagée. Elle consistera à enlever l’excédent de tissus pour permettre un meilleur passage de l’air dans le pharynx et en finir avec le ronflement et l’apnée du sommeil.

Ces opérations nécessitent d’être examinées et prescrites par un ORL qui définira quelle opération est la mieux adaptée ainsi que la faisabilité de l’opération.

Néanmoins, sachez que ces opérations parfois efficaces sur le ronflement sont de moins en moins pratiquées. Elles sont généralement assez douloureuses et coûteuses pour le patient et ne sont pas prises en charge par la Sécurité Sociale.

Il existe plusieurs types d’opérations visant à réduire ou supprimer le ronflement, les voici :

  • 1. La pharyngotomie chirurgicale classique ou uvulo-palato-pharyngoplastie

Il s’agit d’une excision de la luette totale ou partielle, des amygdales et du voile du palais. Les voies respiratoires sont ainsi débarrassées de l’excédent de tissus qui empêchait le passage correct de l’air.

La pharyngotomie se fait sous anesthésie locale ou générale et nécessite une hospitalisation de plusieurs jours, non prise en charge par la sécurité sociale.

Cette opération est simple et les résultats sont plutôt satisfaisant dans l’ensemble (50 à 80% de satisfaction du conjoint) mais le ronflement ne disparaît pas toujours et peut même réapparaître au bout de quelques années.

  • 2. La pharyngotomie par laser

La pharyngotomie par laser consiste à retirer une partie du voile du palais et de la luette, comme dans l’opération précédente. A ceci près que celle-ci est réalisée avec un laser.

L’opération au laser se fait sous anesthésie locale et ne nécessite pas d’hospitalisation mais plusieurs séances peuvent être nécessaires.

  • 3. La somnoplastie

La somnoplastie consiste à rétracter les tissus excédentaires (voile du palais, luette, amygdales, etc.) grâce à des ondes radiofréquence.

En pratique, des électrodes posées sur le voile du palais font passer un courant électrique entrainant la rétractation des tissus.

Il s’agit d’une technique opératoire récente mais présentant des avantages par rapport aux autres types d’opérations : elle est moins douloureuse, ne nécessite pas d’hospitalisation et ne présente aucun risque d’hémorragie. Cependant le peu de recul sur cette technique semble montrer une baisse de l’efficacité dans le temps.

Une anesthésie locale sera nécessaire à cette opération mais il faudra parfois compter plusieurs séances avant d’obtenir des résultats probants. Le cout de la somnoplastie varie en fonction du praticien mais comptez un minimum de 150 euros par séance (compter 3 à 4 séances en moyenne).

  • 4. La chirurgie Maxillo-Faciale

La chirurgie du ou des mâchoire(s) consiste à couper et à avancer de quelques millimètres la ou les mâchoires.

Ces interventions sont peu pratiquées car elles sont longues, difficiles et modifient la morphologie du visage. Néanmoins, il s’agit actuellement du seul traitement curatif et définitif du syndrome d’apnée du sommeil.

Mots-clés recherchés :

  • ronflement
  • apnée du sommeil
  • orthese oniris
  • orthèse oniris avis
  • somnoplastie
  • orthèse oniris prix
  • apnée du sommeil solution